From 2015 you can fully follow all the news, information, videos, etc. about Rolando Villazón (and villazonista community) here:

FACEBOOK Rolando Villazón -Villazonistas
https://www.facebook.com/rolandovillazon.villazonistas

TWITTER @villazonistas https://twitter.com/villazonistas

----------------------------------------------------------------------------------

21 ene. 2009

NOVEDAD: DVD ROMÉO ET JULIETTE DE SALZBURG

FESTIVAL DE SALZBURG 2008
Charles-Francois Gounod: Roméo et Juliette
agosto 2008 Label: Deutsche Grammophon (Dvd)
Catalog #: 001249209
Composer: Charles Gounod
Conductor: Yannick Nézet-Séguin
Orchestra/Ensemble: Salzburg Mozarteum Orchestra
CAST Roméo - Rolando Villazón Juliette - Nino Machaidze Frère Laurent - Mikhail Petrenko Mercutio - Russell Braun Stéphano - Cora Burggraaf Le Comte Capulet - Falk Struckmann Tybalt - Juan Francisco Gatell Yannick Nézet-Séguin conductor
Mozarteum Orchester Salzburg Salzburg Festival, 2008
Staged by Bartlett Sher
Video Director: Brian Large - Subtitled

Ayer salió a la venta el DVD de la producción de Roméo et Juliette del verano pasado (2008) en el Festival de Salzburg. Aunque ya circulaba la grabación de la emisión de la ORF, siempre se agradece la visión de esta magnífica producción en una calidad más alta.

Buena parte de los extras se habían hecho públicos en dicha emisión, y estaban en Youtube. No lo estaba, sin embargo, la parte en que Rolando explica el argumento de la obra...eso si, EN ALEMÁN. Los que adquiráis el DVD lo podréis ver con subtítulos. Para los que no, os lo hemos subido al YT. Lo tenéis en el final del post y como el argumento ya lo conocéis, pues dedicaros a contemplar la perfecta pronunciación alemana de Rolando (que para eso estudió en el Colegio Alemán de México), sus habituales movimientos de brazos y cejas, lo bien que le sienta la camisa blanca con chorreras y los collares en el cuello, etc.,...

Os ponemos también algunas imágenes que nos han gustado especialmente.

Nos consta que bastantes de vosotros ya habéis adquirido el DVD, esperamos, cuándo todos hayamos tenido ocasión de visionarlo tranquilamente, todas las opiniones.







.

16 comentarios:

  1. The austrian TV channel broadcasted the premiere Roméo et Juliette live, so I saw it already in August. Since last week I'm a proud owner of the DVD =) Rolando is such a great, great Roméo ! I think, yes ok the production is very "clear" but for me it's ok. I don't always need such "huge" and "full" productions ^^ Sometimes such ones are nice, too ; ) Bravo Rolando <3

    ResponderEliminar
  2. Trasladamos aquí el comentario de APOLONIA sobre este DVD, que estaba en el post anterior:

    Le Roméo de rolando est magnifique d'engagement, de fougue, de passion.Ah! être Juliette!! Certes, après une scène de duel qui a dû le laisser hors d'haleine ( quelle peur pendant ce passage! ), il nous a escamoté 2 ou 3 aigus mais qu'importe, quand un chanteur donne tant de bonheur, fait partager sa joie avec les spectateurs en toute humilité, on lui pardonne tout.
    Je lis ce blog avec toujours autant de ferveur et j'essaierai d'y apporter ma modeste contribution en vous envoyant en juin un compte-rendu du Werther de Baden- Baden en espèrant avoir autant de talent que Catherine que je remercie au passage.
    Y a-t-il des villazonistas qui s'y rendent? je serais heureuse de les y retrouver.
    Apolonia

    20/01/09 17:37

    ResponderEliminar
  3. Juin a Baden-Baden ? mmmmmmmm.....
    QUELLE TENTATION !

    ResponderEliminar
  4. catherine la parisienne22/1/09 12:13

    D'abord, mille excuses si ce commentaire est un peu long, mais j'ai trop à dire...
    J'adore cette production : la mise en scène dynamique certes, mais sans gesticulations outrancières; les décors avec ses lumières bleutées qui créent une sorte de mystère; les costumes et coiffures luxueux dont les couleurs se marient harmonieusement.
    J'émettrai 2 réserves : pourquoi ce viol au début? pourquoi Juliette, ayant bu le poison, s'installe sur son tombeau ?Si quelqu'un a une explication, je serai heureuse de la connaître.
    Mais ce sont des détails, par rapport à l'ensemble magistralement mis en scène et interprété.Les 2 seuls chanteurs que je n'aime pas sont le Capulet ,sans grande expression et qui abuse des ports de voix, et le Tybalt qui a une technique trop nasillarde, à mon goût.
    Par contre, j'ai découvert 2 chanteurs magnifiques : Russell Braun (Mercutio) qui allie une magnifique expressivité à une voix chaude et puissante et Cora Burggraaf(Stephano)dont l'agilité vocale et la sensibilité sont des plus prometteuses.De plus, son jeu est très convaincant (il me semble qu'elle pleure vraiment à la fin de l'acte du duel, en tentant de consoler Roméo).
    Mikhail Petrenko incarne un frère Laurent plus humain et sensible que dans certaines productions, et la beauté de son timbre, la justesse de son interprétation mettent un relief tout particulier à ce rôle.
    Nino Machaidze est la vraie révélation de ce spectacle. N'oublions pas qu'elle relevait le défi de remplacer A. Netrebko qui est une merveilleuse Juliette.
    Elle parvient,sans vouloir imiter celle-ci, à créer un personnage à la jeunesse mutine, ravissante et gracieuse, sans mièvrerie, et surtout d'une aisance vocale certaine pour surmonter les difficultés du rôle, sachant montrer l'évolution psychologique du personnage.Elle dispose déjà (à 25 ans)d'une technique soignée et ses demi-teintes sont vraiment
    d'une rare beauté.
    "A tout seigneur"... Rolando n'interprète pas Roméo, il EST Roméo. C'était son souhait- (comme il l'avait déclaré à la presse autrichienne)- et il a réussi ce pari.
    Jeune, séduisant,passionné, on le sent, du début à la fin, bouleversé et il EST un Roméo bouleversant.
    Impliqué corps et âme,-(parfois dangereusement, en particulier dans la scène très animée du duel)- il sait manier avec la plus grande adresse sa voix chaude et lumineuse et fait oublier les défauts minimes dont certains (critiques) se sont empressés de parler.
    Il forme avec sa partenaire un couple captivant, dont on ne peut détacher le regard et qu'on écoute subjugué par tant de charme.

    Le jeune chef canadien Y. Nézet-Séguin qui faisait ses débuts (lui aussi) à Salzbourg, a su par sa direction à la fois tonique et sensible respecter la merveilleuse partition de Gounod, tout en étant très attentif aux interprètes, ce qui a permis une cohésion parfaite des musiciens, des choeurs et des solistes.

    Pour celui qui n'aurait pas compris : cette production m'a à la fois émue et enthousiasmée grâce, en particulier, au superbe couple Nino/Rolando qui SONT d'exceptionnels Juliette et Roméo, convaincants du début à la fin de ce chef d'oeuvre de l'opéra français.

    Catherine







    /

    ResponderEliminar
  5. Que magnífica y precisa crónica, Catherine, muchas gracias!

    Yo debo volver a hacer una visión entera del DVD, me lo puse ayer mientras estaba plachando y no le presté toda la atención requerida.

    De momento, puedo decir que coincido completamente con lo que dices. Añadiria quizá una cosa: Nino Machaizde es vocalmente una muy buena Juliette, es bellísima y se mueve con mucha gracia. Pero actoralmente no tiene toda la expresivadad requerida, en mi opinión.

    Rolando ES ROMEO (su papel preferido, ha dicho en varias entrevistas), ella es una excelente soprano que interpreta bien a Juliette, seguramente muy por encima del nivel interpretativo medio, pero...hecho en falta más veracidad, más dolor, más entusiasmo.

    ResponderEliminar
  6. Démosle tiempo a Nino, la criatura tiene 25 años!!! Puede ser algo grande, creo yo. Tiene un punto dramático que me gusta muchísimo. También hay que tener en cuenta que al lado tiene un Romeo de armas tomar y que hay que tener muchas tablas como actriz para que no se las coma. Tengo ganas de ver el dvd completo no sólo los youtubes.

    ResponderEliminar
  7. A la Netre no se la comía, precisamente, escénicamente hablando.

    ResponderEliminar
  8. catherine la parisienne22/1/09 14:14

    Pour avoir entendu la version de Roméo de Los Angeles (2005) Anna+Rolando, il est difficile, selon moi, de faire mieux...Pas seulement à cause de la qualité stupéfiante de leur chant, mais aussi à cause de cette osmose vocale exceptionnelle qui les rend uniques, actuellement...
    Quelle frustration de penser qu'il risque de ne plus y avoir d'opportunité de les voir ensemble dans cette oeuvre !**

    J'ai lu, il y a quelques temps une observation assez juste sur Rolando : quand il participe à une production, sa seule présence fait s'élever le niveau de tous ses collègues ( implication et enthousiasme communicatifs???)
    N. Machaidze a de grandes qualités et son interprétation de Juliette m'a vraiment touchée. Pour ce qui est de la "profondeur" dramatique, il lui faudra peut-être encore quelques années... mais elle a du temps devant elle.
    Il est vrai aussi qu'elle a eu une chance inouïe d'être choisie pour être la partenaire d'un artiste aussi généreux et talentueux que Rolando...

    Catherine

    ** si quelqu'un connait personnellement Placido Domingo, je suis sûre qu'il a une vidéo de ce Roméo et qu'il serait JUSTE que les Villazonistas en profitent!!

    ResponderEliminar
  9. Habrá que verlo detenidamente. Cuando pillé la versión televisiva he de confesar que sólo me fijé en Rolando. Era su regreso a este papel tras su parón y estuve pendiente de como lo afrontaba. Es cierto que nos escamoteo algún que otro agudo, pero fué otra vez Romeo en todo su esplendor.
    Nino me gustó mucho, tanto vocal como escenícamente. No es Netrebko ni tiene porque serlo. Logra una Julieta juvenil de gran efectividad. Cuando lo vuelva a ver, prometo fijarme más tanto en ella como en el resto del cast, a quienes deje injustamente de lado y es que quien puede ver a nadie más teniendo un Romeo así ? Ainss !!!

    ResponderEliminar
  10. Catherine, coincido con lo que comentas de que Rolando hace engrandecer a sus partenaires y a todo el elenco. Y es que :
    " Rolando es un tornado, pero un tornado benévolo que no destruye nada a su paso, sino que contruye felicidad a su alrededor"

    Es pura energía positiva !!

    ResponderEliminar
  11. Yo también tengo que re-ver el video y coincido al 100 % con Tosca, sólo le presté atención a Rolando y que volvía de su "parón" por el tema de algunos agudos y Nino si bien no me cautivó completamente con su actuación sí logró una Julieta juvenil y fresca y me parece una gran cantante, con un futuro impresionante. Para mí Rolando es el Romeo perfecto y creo que es el rol que mejor le queda vocalmente, no sabía que él había dicho que es su rol preferido en un reportaje, se nota.

    ResponderEliminar
  12. Anónimo23/1/09 1:03

    Voilà un débat comme on aime en faire chez les Villazonistas!
    Sur la scène -muette- qui accompagne l'ouverture ,cette jeune servante qui s'active autour d'une tablée, et ce qui s'en suit: le texte de Shakespaere dans le tout début de l'acte contient ces éléments de violence envers les femmes, les allusions y sont nombreuses chez le serviteur des Capulets,Sampson,lorsqu'il discute avec son comparse Gregory sur le traitement des gens de la maison Montague. On dirait que cette scène est l'illustration de certaines répliques :
    "I will be cruel with the maids
    and cut off their heads".
    Ceci pour donner la teneur des moeurs de Verone où s'affronteent ces deux clans.Au rang des serviteurs ,voilà ce qui se passe.
    C'est un peu surprenant,mais pas loin du texte.Pour la Juliette qui a quatorze ans,j'ai trouvé que son entrée en scène était un peu ridicule,trop moderne dans sa gestuelle,le metteur en scène a confondu les époques! ( la main qui s'agite);la voix de Nino ne me séduit pas terriblement,surtout dans les aigus.Son évolution dramatique est prenante et les scènes d'amour sont terriblement bien filmées,dans un décor judicieux.Roméo-Rolando a plus de cordes dramatiques à son art quand il s'agit de camper le héros romantique.Il fait là un travail en profondeur, voix, expression corporelle remarquable (ce duel!)
    Je pense qu'il a travaillé le texte de très près pour le jouer ainsi.Lorsqu'il est sur cette coursive et qu'il regarde la scène , pas encore épris de Juliette mais (dans la pièce amoureux éconduit et malheureux de Rosalinda)souffrant du mal de n'être point aimé, il a l'air perdu, pas là,égaré.Finalement, à le voir jouer ainsi on en oublie qu'il chante!Cette retransmission est remarquable,je n'ai pas fini de bien la savourer!
    Adios Villazonistas !
    Yvette

    ResponderEliminar
  13. catherine la parisienne23/1/09 10:08

    Merci, Yvette, pour cette explication "shakespearienne" qui m'éclaire pour cette première scène.
    Pour en revenir aux fameux aigus "escamotés", ceux que j'ai remarqués -(parce qu'ils sont de tradition)- sont celui de la fin de la scène du duel "je veux la revoir...) et celui de la fin de l'acte du tombeau "comme un flot de lumière"....
    Si quelqu'un(e) des villazonistas a la partition de Roméo, ce serait intéressant de savoir si ces 2 notes sont écrites ou facultatives...





    Je partage ton admiration pour Rolando qui démontre lors de chacune des productions, à la quelle il participe, l'éventail de son talent de chanteur/acteur.
    Il restera, à mon avis, LE Roméo de sa génération.
    A bientôt !
    Catherine

    ResponderEliminar
  14. merci Catherine pour ta superbe chronique, je l'attends toujours avec impatience, merci également à Yvette pour cette explication du viol, cette scène violente surprend et dérange .je suis tout à fait d'accord Rolando est un
    merveilleux Roméo, il m'a enchanté quant à Nino Machaize j'avoue que j'avais un a priori un peu négatif, j'aurais tant aimé que ce soit Anna la Juliette, mais j'avoue que j'ai été agréablement surprise et qu'elle a bien endossé le rôle
    Quant aux aigus escamotés je n'ai rien remarqué beaucoup trop prise par le jeu de Rolando et l'émotion
    dégagée. Pour moi c'est ce qui compte le plus.
    BRAVO ROLANDO
    BESOS AUX VILLAZONISTAS

    ResponderEliminar
  15. teresa
    dans mon enthousiasme j'ai oublié de signer mon commentaire
    je suis Daniele une fervente admiratrice de Rolando

    ResponderEliminar