From 2015 you can fully follow all the news, information, videos, etc. about Rolando Villazón (and villazonista community) here:

FACEBOOK Rolando Villazón -Villazonistas
https://www.facebook.com/rolandovillazon.villazonistas

TWITTER @villazonistas https://twitter.com/villazonistas

----------------------------------------------------------------------------------

13 mar. 2009

EL WERTHER DEL DIA 12: CRÓNICA DE CATHERINE


Par chance, j'ai pu assister au 3ème Werther de Rolando (après avoir vu la Générale et la représentation du 3 mars, en compagnie des Villazonistas). Même si j'étais à une place debout, en fond de parterre, cela n'a, en rien gâché, mon plaisir.

Dès le début, j'ai constaté avec plaisir que tous les interprètes étaient "en voix", à part quelques décalages avec l'orchestre.

A. Kucerova campe une Sophie jeune et charmante au timbre délicat et à la technique sûre. A. Vernhes est un bailli impeccable et L. Tézier m'a semblé beaucoup plus impliqué que la fois précédente, retenant sa voix puissante et donnant un nouveau relief au personnage un peu fade d'Albert. Le fait qu'il chante le rôle de Werther en alternance lui a donné, peut-être, une autre approche du rôle.

S. Graham est une Charlotte splendide et elle aussi s'est montrée sous un jour plus sensible, en particulier au début. Elle n'est plus la jeune femme un peu détachée et froide que j'avais vue le 3 mars; elle montre dès le début le trouble qui l'habite dès sa première rencontre avec Werther et fait progresser ce trouble en vraie passion désespérée. Sa voix est comme une vague au déferlement à la fois puissant et doux et elle déploie, grâce à une technique irréprochable , toutes les facettes de son immense talent. Personne ne peut sérieusement lui tenir rigueur de quelques notes aigues un peu "dures".

Enfin, le héros de la soirée : Rolando. (Pour qui d'autres envisagerai-je de passer presque 3 heures debout??) Franchement, il en vaut la peine et je crois même qu'il me porte chance, puisque dès l'entr'acte, j'ai pu me placer dans un fauteuil resté vide au 4è rang de parterre....avec une vue parfaite ! Ceci est une observation annexe, et je reprends donc le cours normal de ma chronique: Tout a magnifiquement commencé, mais (oui, il y a un "mais"..) un léger enrouement, après la rencontre avec Charlotte: "O spectacle...." sur une note prise mezza voce, l'a obligé à un léger raclement de gorge ce qui, je le pense, l'a un peu troublé, voire déconcentré (?). Il s'en est suivi quelques notes un peu basses , des accélérations de tempi (bien rattrapées par le chef d'orchestre; K. Nagano) et surtout un stress perceptible dans "j'aurai sur ma poitrine".

Je suis une admiratrice inconditionnelle de Rolando, mais je ne suis pas sourde. Ceci dit, pendant quelques instants, j'ai eu la crainte que sa voix ne se dérobe à nouveau. Heureusement il n 'en a rien été. Je tiens à préciser qu'à aucun moment, il n'a négligé le jeu intense et passionné qui font de lui un Werther crédible, dans cette mise en scène qui, par ailleurs, ne m'a pas plu du tout ...

La deuxième partie s'est déroulée comme dans un rêve : Le retour de Werther, le duo avec Charlotte ont été merveilleux tant les deux artistes se sont donnés "à fond" faisant oublier qu'ils jouaient des rôles, leurs voix se mêlant avec une passion inouie. Enfin, le suicide et l'agonie de Werther dans les bras de Charlotte ont atteint un paroxysme d'émotion tel que les larmes me sont montées aux yeux. D'ailleurs, mon voisin de fauteuil, pleurait franchement...

Une immense ovation a salué S. Graham et R. Villazon, réunis pour les premiers saluts; Rolando s'inclinant pour baiser la main de S. Graham puis ils se sont étreints longuement;des applaudissements très nourris pour tous les protagonistes, et une nouvelle ovation à S. Graham et Rolando visiblement très heureux de partager ce succès mérité. Pour terminer, Rolando a pris par les épaules les enfants pour les faire saluer en même temps que les solistes. Une preuve supplémentaire de sa générosité!

Avant de sortir de la salle, j'ai aperçu la charmante Lucia à qui j'ai demandé de transmettre mes félicitations de Villazonista à son mari. Elle s'y est engagée avec un large sourire.

En conclusion, je dirai que si Rolando semblait en meilleure forme vocale le 3 mars, il était, à mon avis, encore plus convaincant hier soir. Je ne sais comment l'expliquer; j'étais littéralement subjuguée par son incarnation de ce héros tourmenté, désespéré qu'il habite de toute sa personnalité.

En sortant du théatre, j'ai entendu de nombreux commentaires très enthousiastes, disant, entre autres "on a bien fait de ne pas se fier aux critiques"... Je ne prétends nullement avoir les compétences d'un critique professionnel et ceci n'est qu'une chronique subjective d'une villazonista. J'ai eu l'occasion d'applaudir de nombreux Werther et je considère que Rolando est un Werther exceptionnel à tous points de vue.

Catherine

.

14 comentarios:

  1. Muchísimas gracias por tu crónica, Catherine. Como todas las que escribes, es detallada, bien explicada, hecha desde tu rica experiencia operística, y eso se nota.

    Este Werther creo que es un gran éxito en la carrera de Rolando, aunque algunos sigan empeñados en valoraciones negativas (sin haber escuchado este Werther, claro). Suerte a los que vais el 15 y el 18...que Rolando cante tan bien o más (si eso fuera posible)!

    ResponderEliminar
  2. Gracias Catherine!! Tu crónica es magnífica. Recuerdo que cuando estuvimos juntas en París, comentabas que tal vez habrías visto treinta representaciones de Werther a lo largo de toda tu vida, y te sabías de memoria la partitura...Puede que no seas una profesional,pero sí que eres una entendida y una persona con una educación musical sobresaliente, yo me fío de las personas como tu, me fío de tí y de tus opiniones más que de las de muchos otros.
    Me alegro muchísimo que Rolando estuviera magnífico y, si los tuvo, superara tranquilamente sus problemas.
    ¡Que suerte tienes con tus "entradas"!

    ResponderEliminar
  3. Merci Catherine, pour votre compte-rendu de la soirée qui fût de très haut niveau et c' est formidable car vous savez être impartiale.

    Souvent, même dans les interviews Rolando a des mucosités qui l' obligent à toussoter, (cela arrive à bien des chanteurs) mais sa voix est toujours fort belle et procure une forte émotion amplifiée encore par son jeu de très grand acteur.

    Il doit ressentir très fortement la psychologie de Werther et sait renvoyer ce ressenti au public.

    Il n' est pas étonnant que lorsque le rideau tombe, les larmes accompagnent les bravos.

    Eliane

    ResponderEliminar
  4. Daniele du 7713/3/09 16:56

    Superbe chronique Catherine, bien détaillée, très enrichissante, et très bien observée.
    Il semble qu'au fur et à mesure des représentations Rolando soit de plus en plus habité par Werther, le 6 mars dès le début j'avais ressenti, ainsi que la salle, toutes ses émotions qui émanaient de son Werther.
    Il a su entrainer S Graham dans cette passion de Werther pour Charlotte, et c'est là tout son immense talent
    Moi aussi je suis sure qu'il chantera les 15 et 18 avec la même passion.

    ResponderEliminar
  5. Muchísimas gracias, Catherine y muchísimas gracias Villazonistas! Como ustedes dicen, es una crónica excelente, yo que entiendo poco el francés y no sé usar muy bien el traductor (para fragmentos cortos me traduce bien, pero cuando son largos, no sé qué pasa), entendí casi todo, porque es tan detallada y clara y muy objetiva. Muchísimas gracias otra vez. Besos.

    ResponderEliminar
  6. catherine la parisienne13/3/09 19:02

    Je rectifie un oubli :
    Des caméras au milieu du parterre et sur les 2 côtés de la scène ont filmé la représentation d'hier, comme cela a déjà été le cas (voir le compte rendu de la représentation du 6 mars.)
    Donc, de bonnes chances que ce Werther soit retransmis sur France 2 ou Arte et peut-être donne lieu à un dvd.

    ResponderEliminar
  7. TRÈS, TRÈS BONNES NOUVELLES, CATHERINE !

    ResponderEliminar
  8. daniele du 7713/3/09 20:55

    Excellentes nouvelles Catherine !!
    Pour sur il y aura au moins des retransmissions télé !! SUPER !!

    ResponderEliminar
  9. EXCELENTES NOTICIAS !

    Rolando mejor en cada representación y grabación a la vista, no se puede pedir más!

    ResponderEliminar
  10. There will be a live broadcast/recording of Rolando's Werther on March 28 on NDR Kultur (http://www.ndrkultur.de/ - a German radio channel) at 20 p.m. Broadcasters from other countries will probably do the same. I still hope ARTE will show it some day...

    Greetings

    Nika

    ResponderEliminar
  11. Danke Nika! Ya tenemos puesto en NEWS del blog que se retransmitirá también por France Musique, el mismo dia 28.

    ResponderEliminar
  12. Bravo Catherine pour ton compte rendu qui montre l'enthousiasme ainsi que l'objectivité.C'est evident que Susan et Rolando sont de tres braves chanteurs,mais j'aimerais savoir comment c'est deroulé la chimie scénique des deux rôles?

    ResponderEliminar
  13. catherine la parisienne13/3/09 23:36

    Franchement, lors de la Générale, j'étais restée perplexe, car si Rolando s'investissait dramatiquement, comme toujours, S. Graham était d'une grande froideur et pas vraiment crédible.
    Cela s'est sérieusement amélioré le 3 mars pour, enfin, ce 12 mars, être à la hauteur de mes espérances :Rolando, l'acteur né que l'on sait, a su entrainer sa partenaire à son niveau scènique et ainsi faire partager peu à peu le feu qui brûle en lui; tous deux se consument d'un amour désespéré et ils ont réussi à créer un climat authentique mis en valeur, évidemment, par la communion de leurs deux voix magnifiques.
    Lorsque l'on a la chance de les rencontrer à la ville, on constate sans peine, l'estime, l'admiration et l'affection réciproques qu'ils se portent.

    ResponderEliminar
  14. Dans certains blogs français~~ où l'hostilité envers le chant de Rolando est patente
    il y a eu un retournement sur sa façon d'interpréter Werther à la faveur de la représentation du 15 III et c'est vraiment ce qui fait plaisir à lire quand on suit la carrière de Rolando Villazon et qu'on est conquis depuis le tout début par ses qualités vocales et dramatiques(humaines on le sait aussi!) "Pourquoi me réveiller" a séduit cet auditeur blogger peu enclin envers Rolando ! (cf ODB)
    Il y a de quoi car il interprète ce rôle comme un vrai poète qu'il est !
    je trouve d'ailleurs la mise en scène très près de cette folie créatrice et dévastatrice de Werther!http://odb-opera.com/
    Bye amigos!

    ResponderEliminar