From 2015 you can fully follow all the news, information, videos, etc. about Rolando Villazón (and villazonista community) here:

FACEBOOK Rolando Villazón -Villazonistas
https://www.facebook.com/rolandovillazon.villazonistas

TWITTER @villazonistas https://twitter.com/villazonistas

----------------------------------------------------------------------------------

25 may. 2009

PLACYRANO AU CHÂTELET


Catherine tuvo la suerte de poder asistir, el 22 de mayo, a la representación de Cyrano de Bergerac en el Théâtre Châtelet de París, protagonizada por Plácido Domingo y nosotros tenemos la suerte de poder leer su crónica de esa función, junto con las fotos y los enlaces que también nos ha enviado. ¡Muchas gracias, Catherine, de parte de todos los lectores del blog!

Si je mentais, je dirais que je suis allée entendre l'oeuvre d'Alfano au Châtelet. En fait, NON! Je ne suis allée voir ce Cyrano de Bergerac dont on parle tant que pour applaudir Placido Domingo dans un rôle qui lui convient merveilleusement.

J'avais fait connaissance de cette oeuvre grâce au dvd réalisé avec R. Alagna -(excellent, malgré son apparence un peu trop juvénile)- et je n'avais pas été enthousiasmée par la partition, tant il y a chez Alfano des réminiscences trop flagrantes de Strauss, Mahler et surtout Debussy. Cela donne, à mon goût, un ensemble un peu désordonné, inégal ,avec un manque de cohésion musicale personnelle; des choeurs intéressants, quelques scènes réussies (celle du balcon et celle de la mort) ne sont pas suffisants pour donner à la partition la valeur d'un "grand"opéra, même si l'oeuvre repose, sur un monument du patrimoine littéraire français.


Le spectacle du Châtelet mis en scène par P.Ionesco est une parfaite réussite : Tous les tableaux sont d'une grande beauté visuelle-(décors somptueux, costumes raffinés, lumières splendides)-beaucoup de figurants, acrobates, danseurs, mais tout cela parfaitement règlé, ne servant qu'à mettre en valeur les solistes, sans gesticultations inutiles ni vulgarité. Le plateau est d'une grande cohésion et l'entente qui règne entre les artistes est perceptible. L'orchestre est magistralement dirigé par P. Fournillier.

Quelques remarques(personnelles...) sur les solistes: M. Labonnette est un De Guiche un peu insuffisant; C.Helmer (Le Bret) et L. Alvaro (Ragueneau) sont excellents. S.Pirgu, ténor albanais dont on parle beaucoup, campe un Christian insignifiant tant vocalement que dramatiquement et c'est lui qui m'a le plus déçue, malgré son physique avantageux...N. Manfrino est une Roxane exquise, diaphane, sans mièvrerie malheureusement son vibrato va en s'accentuant et certaines notes sont stridentes. Son interprétation est cependant d'une grande sensibilité et elle remporte un très beau succès.

Enfin, le "maestro" Domingo, car il s'agit bien du "maître" est stupéfiant : à aucun moment on ne peut se rappeler son âge, tant il déborde de vitalité, d'aisance scènique et vocale, d'intensité dramatique. A la fois moqueur, caustique, amoureux, malheureux, il EST Cyrano au plus profond de lui, de toute son âme...Sa voix est une vague qui emporte tout: puissante, stable, rayonnante, d'une jeunesse insolente et il est parfaitement à l'aise tant dans les demi-teintes que dans le registre aigu.

Il déclare volontiers qu'à chaque représentation il chante comme"si c'était la dernière fois" -(Cela me rappelle un autre ténor que nous connaissons bien ici)- et lorqu'on le voit, comme ce soir, on sait que ce ne sont pas que des mots. Il donne TOUT et garde cette fraîcheur de "débutant", cette générosité et cette simplicité qu'ont seuls les très grands artistes.


Les meilleurs moments de ma soirée ont été sans conteste le duo du balcon où il a montré toutes les facettes de sont talent et la scène finale d'une bouleversante intensité. Le public parisien venu en nombre a ovationné tous les artistes et malgré les nombreux rappels, le "maestro" a modestement refusé de réapparaître seul : la grande classe !

Foto: Catherine

Pour conclure, j'exprimerai un souhait : Si Placido Domingo doit vraiment se reconvertir en baryton, qu'il envisage, dans quelques années -(il est encore beaucoup trop jeune)- d'interpréter Don Quichotte. Il y serait merveilleux, sans aucun doute.

Foto: Catherine
Más críticas e informaciones:
The Independent
Le Monde
Le Figaro
Le temps
la boite a sorties
le JDD
webthea
concertonet

Video de TF1

Y, por si despues de leer todo ésto, queréis escuchar este Cyrano, os dejamos los enlaces al audio, en mp3, de la función de 19/05/2009


Cyrano Châtelet 1


Cyrano Châtelet 2


AÑADIDO: tenemos información, gracias a que a Yvette lo ha leído en ForumOpéra, de que Rolando asistió a la función del 25, y fué el primero en levantarse para aplaudier enfervorizadamente a Domingo. Aunque el maestro se lo mereciera, esperemos que Rolando no lo braveara también. Es curioso, a la hora que ayer salió este post, Rolando estaba viendo el Cyrano.
.

14 comentarios:

  1. Gracias Catherine, siempre es un placer leer tus crónicas, por lo mucho que sabes y lo bien que lo sabes transmitir. Yo el "Cyrano" lo he visto una vez por el canal mezzo y de destacar algo, desde luego es la actuación magistral (de maestro) de Plácido Domingo, porque es lo que dices, ves a Cyrano, és Cyrano.
    ¡Que suerte haberlo visto en vivo y en directo!
    A bientot e merci!!!!

    ResponderEliminar
  2. cathérine, un grand merc pour ton compte rendu de la soirée"Domingo-Cyrano"Tu as un grand talent de "reporter". En te lisant on est vraiment présent au spectacle. Tu as un grand don pour transmettre ce que tu as vu et vecu au théatre.Je me rappelle aussi le reportage sur Werther de Rolando. Inoubliable.Evviva Cathérine

    ResponderEliminar
  3. Cathérine tu crónica es fantástica, gracias. Bien relatada, con una descripción de detalles enviable pero, sobre todo, llena de gran sensibilidad. Bravo! Me ha encantado!

    ¡Que decir del maestro Domingo a estas alturas! Pues eso, que es un MAESTRO con mayúsculas. Después de verle en el Liceu, cantando una espléndida Walküre, lleno de vitalidad, de ilusión y de entrega (coincido totalmente con tu impresión) sólo espero que llegue el momento de poder aplaudirle en Madrid, en su concierto de zarzuela.

    No conozco demasiado esta ópera (he visto, en dvd, la función de Valencia en 2007, también por Plácido y no tan bonita de decorados como ésta) y estoy de acuerdo contigo, no me pareció una gran ópera, pero el personaje le va como anillo al dedo a Plácido. Un galán que puede hacer creíble. La inteligencia y la musicalidad de Plácido, saben dotarle de toda la ternura que el personaje requiere.

    ¡Que grande eres, Maestro!

    Él declaró hace más de 20 años que, para cantar todo lo que le gustaría cantar necesitaría 2 o 3 vidas. Va camino de conseguirlo en ésta.

    ResponderEliminar
  4. Es cierto Tosca, ¿qué más le falta por hacer al maestro Plácido?.

    A éstas alturas de su carrera donde con toda libertad puede disponer de lo que quiere cantar y hacer. Nos regala una vez más su extraordinario talento en una interpretación con una musicalidad y encanto insuperables.

    ¡Que bien se nota que es "el maestro"!.

    saludos y besos.

    ResponderEliminar
  5. catherine, merci!
    voici des NOUVRLLES de ROLANDO( sur Forum opera
    post d'Edito, merci à lui aussi)
    "Hier soir, les applaudissements m'ont paru bien nourris et inhabituellement longs (pour Paris, habitué à zapper de l'opéra au métro). J'ai d'ailleurs bien aimé l'un des rappels où les protagonistes qui saluent quittent un à un la scène pour y laisser seul Placido Domingo qui a reçu une ovation debout. Le premier dans l'assistance à se lever avait été Rolando Villazon , au premier rang de corbeille, non loin de Clotilde Courau (il y a avait aussi Line Renaud et Raffarin !).
    Mon impression générale rejoint les divers avis exprimés. Très beau spectacle, dans une mise en scène traditionnelle. Les deux premiers tableaux sont très riches, et compensent la musique qui est alors un peu dispersée et peine à trouver un fil conducteur. À partir de la scène du balcon, la musique se fait plus lyrique ainsi naturellement qu'à la dernière scène où la musique devient même presque raccoleuse.
    La voix de Placido est encore très vaillante, encore qu'il m'ait semblé qu'elle manquait parfois de continuité, qu'elle avait des trous. Sa prononciation est une horreur, et ça m'a gêné : des mots entiers disparaissaient des phrases. Après les critiques que j'en avais lues, j'ai été très agréablement surpris par Nathalie Manfrino, tout à fait dans le rôle, qu

    ResponderEliminar
  6. DES NEWS de ROLANDO !
    on sait où il était hier soir et ce qu'il a fait!
    Bravo!!!

    ResponderEliminar
  7. Gracias, Yvette !

    La referencia que cita Yvette la podéis encontrar aquí, en la décima intervención, y el autor es Machinade (no Edito):
    http://opera.forumpro.fr/generalites-f3/cyrano-de-bergerac-alfano-au-chatelet-t4747-105.htm#141413

    ResponderEliminar
  8. Oui! oui! tu as raison Térésa, l'auteur est Machinade!
    Quel panache ce Rolando!
    Il se peut que tu parviennes à avoir des photos de ces
    spectateurs célèbres! j'aimerais bien voir Rolando commencer la standing ovation pour Placido!!!

    ResponderEliminar
  9. Croyez vous, mes chères Villazonistas que Rolando a déjà été operé? Si oui, il est peut être forcer à ne pas parler - ce que me semble difficile pour lui (!), si non quand l'opération aura t'elle lieu? On ne le sait pas. Mais ce n'est pas étonnant qu'il a été présent au spectacle de son Maestro. On sait combien il l'estime et le respecte. Je suis d'accord avec vous que Placido est encore très souple et juvenile sur scene. Je l'ai vu en Tamerlano, il roulait par terre, il s'agenouillait et se relevait comme un homme de 40 ans.Admirable. Il y a pourtant de petits tremblements dans la voix, mais a 68 ans on lui pardonne ça.

    ResponderEliminar
  10. ja, ja, mariù, las malas lenguas dicen que Plácido se quita años, no uno ni dos, sino aún más, que tendria alrededor de 75. En todo caso, aún tendría más mérito su energia y su arte, incombustibles.

    No tenemos no idea de si Rolando se ha operado ya...esta aparición en público puede hacer pensar que si.

    ResponderEliminar
  11. catherine la parisienne26/5/09 13:32

    Vous êtes toutes très généreuses de m'adresser tant de compliments, surtout que j'ai commis une erreur IMPARDONNABLE : choisir la date du 22 au lieu du 25 mai ... en plus j'ai longuement hésité entre les 2.. R A B I A!
    Si j'avais été présente hier soir au Châtelet, j'aurais peut-être eu la possibilité de rencontrer Rolando et -(pourquoi ne pas rêver?)- celle de l'embrasser de la part de toutes les villazonistas qu'il fait mourir d'inquiétude...Certes, cela aurait été un peu long du fait du nombre important de ses admiratrices, mais je me serais sacrifiée....
    Inutile regret!
    Ce qui est bon signe est de savoir qu'il profite de son repos forcé pour aller applaudir son "mentor": ce qui prouve qu'il ne perd en rien son enthousiasme.
    Le rôle de Cyrano, qui demande un grand talent de comédien, conviendra parfaitement à Rolando dans quelques années, à mon avis.

    ResponderEliminar
  12. Esto sería magnífico: Rolando un poco envejecido (por su caracterización, of course)...y con una gran nariz. Me gusta!

    ResponderEliminar
  13. daniele du 7726/5/09 14:19

    merci infiniment Catherine pour ta chronique, extraordinaire, comme toujours,tu nous fais vivre l'oeuvre comme si nous y étions. Je comprends ta rage de ne pas avoir été là le 25 quel dommage, tu l'aurais embrassé pour nous tous !! j'espère aussi qu'il a été opéré et qu'il n'a pas trop crié son enthousiasme pour applaudir PLACIDO DOMINGO. IL DOIT MENAGER SA VOIX !!!

    ResponderEliminar
  14. Grand merci, Catherine, pour ta chronique!! Je devais moi-même voir “Cyrano” le 31, mais cela ne se donnera malheureusement pas... Ainsi j’ai eu au moins la possibilité de le “vivre” un peu, à travers ton commentaire!... :-)
    Plácido est GRAND, il est vraiment incroyable, un artiste -acteur et chanteur- accompli comme il y en a très peu!!! Et une personne charmante, comme il y en a encore moins!! Je suis heureuse d’exister sur la terre justement maintenant, en même temps que cet être merveilleux, et en même temps que Rolando, de qui nous espérons également des longues années de moments merveilleux, comme ceux que tu as vécu au Châtelet!
    Merci encore pour tout, de tout coeur!!!

    ResponderEliminar