From 2015 you can fully follow all the news, information, videos, etc. about Rolando Villazón (and villazonista community) here:

FACEBOOK Rolando Villazón -Villazonistas
https://www.facebook.com/rolandovillazon.villazonistas

TWITTER @villazonistas https://twitter.com/villazonistas

----------------------------------------------------------------------------------

1 feb. 2010

FRIDA KAHLO EN BRUSELAS (CRÓNICA DE MARIÙ)


Samedi passé j’ai été à Bruxelles pour voir l’exposition de Frida Kahlo. Et puisque il s’agit du Mexique j’ai voulu le partager avec vous en honneur de notre Rolando.
Dans le cadre de la célébration de 200 ans d’Independence du Mexique, le Bozar de Bruxelles – Palais des Beaux Arts- organise un” festival du Mexique” avec plusieurs expositions, conférences, films, défilés de mode,  expo de images, ayant pour thème le Mexique.

Les peintures (19), dessins 6), et 1 gravure de Frida Kahlo représentent la partie plus spectaculaire de cette initiative, parce que c’est la toute première fois que cette collection, la plus importante de la Kahlo, est exposée à Bruxelles .

L’exposition  a pour titre”Frida Kahlo y su mundo”. On voit des tableaux qui montrent le monde de souffrances, de douleurs, d’anxieté, de malheur,d’angoisse,   vécu par Frida Kahlo.

Cette femme si spéciale, avec son art, avec ses idées politiques, ses relations avec d’hommes importants,son amour pour la nature.

Une femme qui a beacoup souffert à cause de son infirmité. A’ l’age de 6 elle est atteinte de poliomelide dans la jambe droite. Elle boite et on la nomme “Frida pata de palo”.Malgré les exercises de gym que son père lui a fait faire, cette jambe restera invalide. A 18 ans l’autobus dans le quel elle se trouvait se heurte contre un tram et Frida en sort  avec maintes fractures dans tout le corps; fractures qui l’obbligent à porter pendant toute sa vie un corset , comme instrument de torture, et lui cause toujours des douleurs insupportables.

Elle a eu une vie sentimentale très spéciale aussi, mais on la connait surtout comme femme de Diego Rivera, le fameux peintre des murales. Mais à la fin de sa vie elle a sa première exposition personelle et devient plus connue que son mari. On visitait d’abord Frida et puis en passant aussi les murales de Diego Rivera.  Mais c’est quand même  grace à lui que elle est devenue l’artiste qu’elle était.  Ella a des relations sentimentales avec des  hommes et femmes très connus. Entre eux  Leon Trotsky, qui vivait en exile au Mexique.

Fervente adepte du communisme elle reste fidèle toute sa vie à cette idéologie. Elle adore la nature et fait plusieurs oeuvres sur ce sujet. Mais sa plus grande tragédie c’était l’absence d’enfants dans sa vie. Elle a subi plusieurs fausses-couches et là aussi elle exprime sa douleur dans ses peintures.

On a toujours essayé de donner un nom à son style, on l’a appellé surrealiste, mais son motto était: Nunca  pinté sueños,  pinto mi propria realidad. (jamais je n’ai peint des reves, je peins ma propre réalité.

J’ai ajouté ici des peintures de Frida. Son autoportrait avec singe et petit chien. Son corps torturé avec soutien pour la colonne vertebrale, Frida et les fausse-couches, l’homme qui surgit d’un arbre ,et l’arbre qui enlève sa nourriture d’un cadavre.

Voilà mon commentaire sur Frida  Kahlo. J’ai voulu vous le trasmettre; ça fait partie aussi de notre blog, ne fusse que il y a quand même un lien avec Rolando.

Vous pouvez visiter l’exposition virtuellement par:
http://www.bozar.be/activity_gallery.php?id=9429&lng=fr

6 comentarios:

  1. Gracias por tu crónica, mariù. La obra de Kahlo es para mi una extraña mezcla de elementos expresionistas y surrealistas, mezclados con una temática popular y autobiográfica. Su obra es contundente y verdadera, no deja indiferente.

    ResponderEliminar
  2. Gracias Mariù. Me ha encantado tu crónica, y como dice Teresa, otro nexo con Rolando es que se trata de algo "contundente y verdadero, no deja indiferente"!!

    ResponderEliminar
  3. Danièle1/2/10 9:41

    Merci beaucoup Mariu pour ta très intéressante chronique sur Kahlo, que j'avoue ne pas connaître.
    Sa peinture touche car elle exprime fortment toutes les souffrances de sa vie .

    ResponderEliminar
  4. catherine la parisienne1/2/10 11:37

    Merci beaucoup pour cette chronique; il y a eu, je crois, un film sur cette femme peintre et j'avais lu dans la presse que lors de son accident de bus, elle avait eu le dos transpercé par une "barre" de ce bus, (ce qu'elle a peint sur l'un des tableaux) et qu'elle avait dû subir une chirurgie terrible .
    Son oeuvre est marquée par la souffrance physique et psychologique.

    ResponderEliminar
  5. Gracias Mariú.

    Siempre siento un no sé que de especial con la visión de sus obras. Hay tanto por descubrir tras ellas!
    Merece una atención especial.

    Es cierto, nunca deja indiferente.

    ResponderEliminar
  6. Hace un año viaje a Mexico y por casualidad el avion ya se llamaba como la artista,yo no conocia su obra y fue durante el viaje que me la mostraron y como no entiendo nada solo se que me gusto como todo lo de aquella tierra.Fue un viaje inolvidable

    ResponderEliminar