From 2015 you can fully follow all the news, information, videos, etc. about Rolando Villazón (and villazonista community) here:

FACEBOOK Rolando Villazón -Villazonistas
https://www.facebook.com/rolandovillazon.villazonistas

TWITTER @villazonistas https://twitter.com/villazonistas

----------------------------------------------------------------------------------

13 oct. 2010

ROLANDO VILLAZÓN: MÁS ELISIRES EN LA SCALA (5 Y 11/10)

Foto: Eleonore
He recibido hoy dos crónicas de funciones del Elisir posteriores a la première del 2 de octubre. La primera, de Eleonore, y la segunda de Sandro. Os la reproduzco íntegras. Grazie, cari!
ELEONORE

J’avais l’immense bonheur d’avoir pu assisté à deux représentations de l’Elisir d’Amore.  Cela m’a permis de voir les différences entre les deux soirées. La différence la plus marquante se trouve dans l’ambiance. Les premières sont toujours caractérisées par une tension extrême, et cette fois-ci, il n’y avait pas seulement cette tension tout à fait normale, mais aussi une immense attente pour la première apparition de Rolando sur la scène de La Scala. Nous connaissons son grand succès personnel, et après cette soirée j’attendais avec une impatience énorme "mon" deuxième Elisir.
Quand Rolando commence à chanter, aux premières notes, je suis toujours anéantie. Anéantie par la beauté infinie, par le timbre incroyable de sa voix. Mais cette fois-ci, j’avais vraiment le sentiment d’entendre quelque chose d’une beauté divine, d’inimitable. Depuis le 2 octobre, sa voix est devenue encore plus « pleine », plus « ronde », elle brillait, elle rayonnait, tout en gardant ses velours semblables à la nuit étoilée, au chocolat fondu, à l’or liquide.
La voix, le jeu, la présence scénique de Rolando dominaient la scène de La Scala. Son Nemorino est unique au monde, avec cette poésie déchirante qui remplit toutes ses notes, tous ces gestes. Et chacun de ses gestes mériterait d’être analysé. Il y avait plusieurs que je n’oublierai jamais : quand il a mis les mains sur le vitre du camion de Dulcamara, quand il serrait la bouteille contre lui, quand, tout accroupi dans un coin, il attendait les paroles d’Adina... et encore beaucoup d'autres... 
Dans « Adina credimi, te ne scongiuro ...», Rolando chantait avec une intensité dramatique déchirante, avec des couleurs tellement tragiques dans sa voix, que le théâtre a retenu son haleine, la tension était palpable.
Et « Una Furtiva Lágrima ».... il n’y a pas de mots pour décrire sa beauté. C’est un de mes airs préférés, je l’écoute presque tous les jours, mais peut-être Rolando ne l’a jamais chanté avec une voix tellement belle, avec de nouveaux accents inconnus et très puissants, avec une force irrésistible. Des bravos lui ont remercié de ce miracle.
Dans « Poiché non sono amato, Voglio morir soldato »,  nous avons eu les mille couleurs de la douleur, du désespoir, de la tristesse sans espoir.
Le 11 octobre, le chant, la présence scénique, le jeu de Rolando étaient une fête de joie. Un immense artiste nous a permis de voir des millions et millions nouvelles facettes du diamant de son art.   MERCI, Rolando, MERCI !!!!!

Foto: Eleonore

Foto: Eleonore
SANDRO + Nadia, Margherita e Alice 
Carissime amiche e amici del Blog... scrivo finalmente queste poche righe in merito alla recita di lunedì 11 alla quale ervamo presenti in forze Io, Nadia, Margherita e Alice... la nostra figlia più grande anche lei sedotta dal mito rolandero. Delle 3 recite milanesi abbiamo trovato quelle di lunedi essere forse la migliore riguardo a Rolando... Ha cantato bene dall'inizio alla fine senza mai segni di affaticamento. Il personaggio esce esce sempre più bello e rifinito. Il successo e la partecipazione del pubblico sono stati senza riserve e totali. I commenti nei corridoi erano entusiasti... mi sa che la febbre villazonista comincia a diffondersi anche in Italia. Per noi è una grande gioia saperlo qui in Italia, nella nostra regione... e lo vorremmo sempre più spesso.
Al backstage è stato come sempre estremamente simpatico e disponibile...e ha regalato a Margherita un autentico abbraccio rolandero e un bel bacio... e un arrivederci a lunedi 18 quando arriveremo in Scala con i rinforzi: saremo 10 Villazonisti italiani con tanto di striscione e Rolando lo sa... ci aspetta...
Un saluto Sandro, Nadia , Margherita e Alice 


Foto: Eleonore

19 comentarios:

  1. a lovely account of your evening eleonora thank you for posting xxxxxxxxxx

    ResponderEliminar
  2. and Sandy, Nadia, Margaret and Alice have a great evening on the 18th and wave those banners for the villazonista's xxxxxxx

    ResponderEliminar
  3. Merci Eleonore pour ton recit si beau! Je suis éperdu de bonheur que Rolando a chanté si bien! Et je suis un peu triste que je ne pourrai pas voir toutes les représentations à Milan. Mais j'ai vu la Premiere et j'étais très heureuse.

    ResponderEliminar
  4. catherine la parisienne13/10/10 23:29

    Merci à tous pour ces magnifiques nouvelles qui confirment le triomphe de Rolando à la Scala dans ce rôle de Nemorino qui lui sied si merveilleusement.
    C'est vraiment formidable d'avoir des correspondants sur place à chaque représentation.
    Grazie !

    ResponderEliminar
  5. Lisaw....is Sandro, not Sandy.

    ResponderEliminar
  6. ¡¡¡¡GRACIAS A TODOS LOS QUE HAN HECHO POSIBLE QUE LOS CORAZONES VILLAZONISTAS VIBREN Y SE LLENEN DE ALEGRÍA CON ESTAS MARAVILLOSAS Y HERMOSAS CRONICAS DE LAS ACTUACIONES DE ROLANDO EN LA SCALA!!!!

    ¡¡¡VIVA VILLAZON!!!!

    ResponderEliminar
  7. AgenteGDL14/10/10 0:40

    Gracias por las Cronicas, Eleonor, Sandro. Felicidades por su asistencia a tan historico evento. Mi pregunta frecuente a los asistentes. ¿La Opera fue filmada alguno de esos dias?. Si lo fue, mi amigo NemoGino es un habilísimo pirata; los mexicanos somos tan sofisticados que encontramos de muy mal gusto ese asunto de los derechos de autor.

    ResponderEliminar
  8. Rolando a merveilleusement réussi son entrée à La Scala, c'est un vrai bonheur pour lui, pour nous et pour tous les villazonistas.
    L'Elisir est un opéra parfait pour lui, dans lequel il peut faire montre des belles qualités de son chant et de son grand talent de comédien. Il emporte le public avec lui!!!

    C'est excellent, Viva Rolando!

    Merci à tous de communiquer chroniques et superbes photos.

    Amitiés pour tous et pour toutes

    ResponderEliminar
  9. What wonderful news continues to pour from Milan! Rolando has taken the city by storm. "La febbre villazonista" for sure, Sandro!

    Eleonore, your descriptions of Rolando's voice are perfect. I have often thought of Rolando's voice as melted chocolate!

    Again and again we hear about the devastating poetry of that voice, that human being. I really think that this is just the beginning of a whole new era in Rolando's artistic life. It's almost scary to think that the best is yet to come.

    Thank you, everyone, for sharing these brilliant moments with us! I would do all kinds of crazy things, half of them illegal, to see a video of any of these performances. Yes, I would do jailtime, my friends.

    Viva Rolando! Vivan los villazonistas! Viva NemoGino!

    ResponderEliminar
  10. sorry did i say sandy, sandro i ment

    ResponderEliminar
  11. Eleonora, tu es devenue une poetesse!
    quelle description féerique, sensible, artistique tu nous as donné.
    Tes comparaisons sont pleines d'imaginations,chocolat fondant, or coulé.
    Sandro siete proprio fortunati di aver assistito a tanti "Elisir" e aver potuto far il confronto con il primo spettacolo, che già per me é stata una festa per le orecchie, gli occhi e soprattutto per il cuore. Abbracciami tutti i 10 Villazonisti italiani e naturalmente Rolando quando lo vedete il 18.!!!

    ResponderEliminar
  12. ¡Híjole! Ora sí que tendremos que aprender alemán para leer las reseñas de Roli, jaja.
    (Lo digo por lo de Crescendo, ya, ya sé que hay traductor automático, pero destroza la sintaxis).
    En cuanto a las reseñas de los otros días, me alegro mucho, mucho!!
    Acabo de recibir el Don Carlo de la ROH, y lo voy degustando de a poquito.

    Saludos a todos y a todos gracias por sus contribuciones.

    ResponderEliminar
  13. Eleonore, ta chronique est merveilleuse!! Merci mille fois!
    Je me réjouie avec toi que tu as pu voir Rolando deux fois!

    (As-tu vu le commentaire que j`ai écrit hier sous le post de Teresa du 5.10.?) ;-)

    ResponderEliminar
  14. Doro: Merci!!! Oui, vraiment j’étais aux anges le 2 octobre, après un début tellement fantastique de Rolando à La Scala. Et en plus j’avais l’occasion de le voir de si près, de chanter „ensemble” avec lui, de l’écouter nous remercier notre amour pour lui. C’était un bonheur indicible, inattendu, un immense cadeau que je garderai toujours dans le coeur.

    ResponderEliminar
  15. Joanna, por favor, nada de Viva NemoGino, su habilidad para extraer videos digitales es la causa por la que sigo llevando el registro cuidadoso de mi vida sexual en Betamax, solo así está a salvo de ser publicada.

    ResponderEliminar
  16. Oh, you mean those "interesting" videos of you on YouTube? Like I said, Viva NemoGino! ;)

    ResponderEliminar
  17. Maldito NemoGino. My Polaroid Collection from Single Days is much better, that's my legacy to the humankind. After my dead, the whole collectios is going to the Smithsonian or Guggenheim or National Geographic. Even Animal Planet or Red District. I don't decide it yet.

    ResponderEliminar
  18. Teresa, que placer leer la crítica de "CRESCENDO"...BRAVO, BRAVISIMO ROLANDO!!!

    ResponderEliminar
  19. Merci beaucoup à Eleonore et Sandro pour leurs très belles chroniques, et les très belles photos. Et quel bonheur de voir Rolando consolider son grand succès du premier soir.
    Un très grand bravo à Rolando.

    VIVA ROLANDO !!!

    ResponderEliminar