From 2015 you can fully follow all the news, information, videos, etc. about Rolando Villazón (and villazonista community) here:

FACEBOOK Rolando Villazón -Villazonistas
https://www.facebook.com/rolandovillazon.villazonistas

TWITTER @villazonistas https://twitter.com/villazonistas

----------------------------------------------------------------------------------

31 ago. 2013

LUCIO SILLA, BREMEN 25-27/08/2013

foto: Anne
Rolando Villazón ha cantado en Bremen,  los dias 25 y 27 de agosto, la ópera de Mozart Lucio Silla, en versión semi-escénica (sin el escenario, pero con una cierta disposicion espacial y el vestuario). Ha sido un rotundísimo éxito, ya alcanzado en las primeras representaciones de Salzburg, pero superado y aumentado aún en estas últimas. Tanto es así, que la Scala de Milan se ha interesado en programar esta producción con el mismo reparto.
Tenéis las unánimamente entusiastas críticas en la pestaña superior de "Prensa" y os dejo la crónica de Danièle y un regalo muy especial para los lectores del blog, enviado por una asidua colaboradora: el audio de la última aria, Se al generoso ardire, del dia 27 de agosto.


Rolando Villazón (Lucio Silla)
Olga Peretyatko (Giunia)
Marianne Crebassa (Cecilio)
Inga Kalna (Lucio Cinna)  
Eva Liebau (Celia)
Salzburger Bachchor  
Marc Minkowski, Musikalische Leitung
Les Musiciens du Louvre Grenoble 






Lucio Silla à Brème les 25 et 27 août  :  deux fabuleuses soirées !!!!

Parties de Paris sous une pluie battante, nous sommes arrivées à Brème sous les meilleurs auspices, le soleil, une vieille ville magnifique, tout était réuni pour une réussite totale de notre séjour. Néanmoins quelques jours avant de partir, j'avais été légèrement déçue d'apprendre que la représentation serait demi scénique, avec l'orchestre sur la scène, les chanteurs en costumes, mais sans  les ballets, faute de place.

La mise en scène de Marshall Pinkoski est si belle que je trouvais dommage de l'amputer de ses ballets et jeux de scènes nécessitant un grand espace. Les décors étaient présents en fond de scène, seulement deux bancs de part et d'autre sur le devant de la scène. Une scène très basse très proche et à hauteur des sièges des premiers rangs. Une position fabuleuse pour les spectateurs du premier rang, à 1 mètre des chanteurs

A la première représentation, un petit moment d'angoisse, car une annonce a été faite par le théâtre pour dire qu'Inga Kalna avait tenu à chanter malgré le fait qu'elle était malade depuis plusieurs jours. Dès l'introduction,  par l'excellent orchestre des Musiciens du Louvre de Grenoble dirigé par Marc Minkowski, tous les chanteurs se sont présentés en costumes sur scène,  ont salué le public puis ont regagné les coulisses.

Ensuite tous les déplacements et interventions des chanteurs se font sur cette scène très réduite avec beaucoup de naturel et d'aise. La nouvelle mise en scène a été bien préparée et travaillée par le metteur en scène et les intervenants, avec beaucoup de nouveautés pour donner vie au spectacle.

Je n'avais jamais connu cette proximité dans un opéra, car même au premier, ou au second rang, la fosse d'orchestre nous en éloigne. Selon mon expérience, ce ne sont pas de bonnes places car l'orchestre fait écran, et on entend  mal les chanteurs. Cette nouvelle  expérience m'a bouleversée !!!!  Non seulement  j'ai pu voir chaque expression de tous, mais aussi ressentir leur chant, leur souffle, avec l'impression qu'ils ne chantaient que pour moi !!!!

FABULEUX !!!

Ils ont tous été exceptionnels !! Comme à Salzburg j'ai été subjuguée par Olga Peretyatko, Marianne Crebassa et séduite par Eva Liebau. Inga Kalna, a fait également une très belle prestation.

Quant à Rolando, en pleine forme, vocale et physique, je ne sais pas trouver de superlatifs nouveaux pour qualifier ses prestations. La voix est brillante, chaude, prenante, tellement expressive, d'une beauté exceptionnelle qui me bouleverse au plus haut point. Il incarne un Lucio Silla  névrosé, obsédé par son amour impossible pour Giunia, avec un naturel confondant. Mais l'humour  toujours présent avec Rolando , rend un peu plus sympathique le Lucio qui s'amende et abandonne le pouvoir despotique.La salle rit à plusieurs reprises. Ce qui me surprend  toujours avec Rolando, c'est que chaque représentation est différente,  son Lucio Silla n'est jamais tout à fait le même.

Deux représentations exceptionnelles de toute l'équipe avec standing ovation, piétinements, et de grands "youyou"  d'allégresse poussés par les Villazonistas.

Le 25, après la représentation, il y a eu une réception pour tous. Nous avons bien évidemment attendu Rolando à la sortie des artistes. Il est sorti en même temps qu'Eva Liebau, ravissante et très souriante. Rolando était rayonnant, euphorique, très heureux de nous voir. Il a embrassé chacune, reçu quelques cadeaux et  livres, dont il a été ravi. Le 27 une séance de signatures a eut lieu pour Olga et lui. Il a comme toujours signé avec beaucoup de bonne humeur et de gentillesse, chanté, plaisanté, dessiné. 

Un succès énorme et mérité, pour toute la troupe qui forme une équipe soudée avec des voix exceptionnelles, ainsi qu'un superbe jeu d'acteurs pour tous. Pour cette raison, il y a de fortes chance que cet opéra soit rejoué dans de grandes salles européennes, avec l'espoir que cette production exceptionnelle soit filmée. Je le souhaite très fort et ne manquerai pas d'y retourner, tant cet opéra m'a séduite. 

Lors de la distribution des bouquets, Rolando a eu droit a des tournesols, qu'il aime particulièrement. Une allusion à Malabares ???

Viva Lucio Silla , Viva Rolando !!!!

Danièle
foto: Danièle
foto: Els

foto: Anne
foto: Anne
foto: Anne
foto: Anne
foto: Anne
foto: Anne
foto: Anne
foto: Anne
foto: Els
foto: Willeke
foto: Willeke
foto: Willeke
foto: Danièle
foto: Danièle
foto: Els
foto: Anne
foto: Anne
Muchas gracias a Danièle, Anne, Els, Willeke, Ivana y Eleonore 
por su colaboración en diferentes aspectos de este post.
Como curiosidad, a ver quien sabe (que no sea de mi país) que es lo que significa la inscripción de la camiseta roja que lleva Rolando en la última foto.

12 comentarios:

  1. Merci pour l'excellent rapport et des photos magnifiques. Dommage qu'il n'est pas prévu dvd avec forme scénique de cet opéra.(Pas encore?)

    ResponderEliminar
  2. Quelles extraordinaires photos d'Anne, Willeke, Els, merci à toutes et un énorme merci pour ce
    très beau cadeau que ce magnifique aria "se al generoso ardire"


    ResponderEliminar
  3. Thank you so much, Danièle, for this magnificent account of two amazing performances. Thank you, Anne, Els, Willeke, Ivana y Eleonore for allowing us to enjoy this triumph of the whole Lucio Silla team. And thanks to our "Collaborator" for the gift of Se al generoso ardire. The portion sung a capella is simply to die for. I am delighted to hear that La Scala has expressed an interest in hosting this production. And, Danièle, I, too, hope that the unmitigateed triumph of this gem will give us all what we've been waiting for: a DVD.

    ResponderEliminar
  4. Siento una gran felicidad pòr el éxito en Bremen.
    Saber que Rolando está espléndido en todo su trabajo y su voz, me da mucho placer.
    Que las crónicas alemanas feliciten a éste Lucio Silla.
    Me encantó ver a Minkowski con la corona...una demostración de la alegría general.

    Gracias querida Teresa por el post.
    Gracias Daniele por tan estupenda crónica.
    Gracias por las hermosas fotos a Daniele, Anne, Elsa, Willeke

    Escuchar a Rolando en "Se al generoso ardire" es un embeleso.

    ResponderEliminar
  5. Gracias Teresa por el post, y muchas gracias a Danièle, Anne, Els, Willeke, Ivana y Eleonore por tan estupendas aportaciones; la crónica y las fotos espléndidas.

    Creo que la inscripción de la camiseta de Rolando significa Mô (Mahón) es una isla de Menorca, también es un disco de Serrat dedicado a Mahón.

    Está es la canción de Mô http://www.youtube.com/watch?v=y5Q-BjDwxO4

    Saludos y un fuerte abrazo

    ResponderEliminar
    Respuestas
    1. Efectivamente, Monika, Mô es la manera que la gente de Menorca pronuncia, en la variedad del catalán que hablan, el nombre de Maó, la capital de Menorca. Serrat dedicó ese disco a la ciudad y Rolando ha querido llevarse un trocito de sus vacaciones, ni que sea en el nombre de la camiseta.

      Eliminar
  6. Merci Danièle,Anne,Els,Willeke ,Ivana, Eléonore , Chronique, photos ,le tout superbe ,on s'y croyait un peu .
    Aria superbe ,merci .

    ResponderEliminar
  7. Cuanto alegría, leer una crónica tan entusiasta y emocionante y ver las estupendas fotos. Mil gracias a todos :) que inmenso placer escuchar a Rolando :):):):) La verdad es que no entiendo como fue posible no grabar esa fantástica ópera en un DVD en Salzburgo... Un éxito total de Rolando y de todos! Bravo, mil veces Bravo!

    ResponderEliminar
  8. Querida Tere
    Me uno al coro de agradecimientos para ti, Daniele y demás amigas. Bellisimo el audio. Es un placer escuchar por lo menos un aria de una opera tan poco cantada (al menos por estos lares)
    Gran abrazo para todas

    ResponderEliminar
  9. Catherincita2/9/13 12:23

    Après les triomphes de Lucio à Salzbourg, c'est un vrai bonheur de lire ce post tellement riche où la contribution de nos amies villazonistas est exemplaire. Une vraie équipe complémentaire que la presse peut nous envier : une chronique détaillée et sensible, des photos splendides et, en bonus, la voix envoûtante de notre cher Rolando. Que souhaiter de mieux, de plus, si ce n'est le dvd de cette production où toute une équipe de merveilleux artistes donne le meilleur ?

    Un grand MERCI à toutes !
    VIVA ROLANDO qui mérite, O combien, sa couronne...

    ResponderEliminar
  10. Estoy encantada por el exito de Rolando y solo quiero preguntar si saldra algun dvd

    ResponderEliminar
  11. Pues ya salido el tema en los comentarios anteriores, han especificado que no se grabó, con lo cual no puede haber DVD. Veremos si, como parece, este Lucio Silla se vuelve a programar en otros teatros, y aún tenemos alguna oportunida de que quede registrado.

    ResponderEliminar