From 2015 you can fully follow all the news, information, videos, etc. about Rolando Villazón (and villazonista community) here:

FACEBOOK Rolando Villazón -Villazonistas
https://www.facebook.com/rolandovillazon.villazonistas

TWITTER @villazonistas https://twitter.com/villazonistas

----------------------------------------------------------------------------------

24 oct. 2014

ROLANDO VILLAZÓN, PUMEZA MATSHIKIZA - OPERA GALA PARIS 22/10/14

foto: Catherine

Merci beaucoup a Danièle, Catherine, Ivana et Claudine pour sa colaboration


Concert du théatre des Champs Elysées du 22 octobre 2014

Le grand soir est enfin arrivé, ce concert que j'attendais avec une impatience grandissante, avec beaucoup de curiosité aussi , j'allais faire connaissance avec Pumeza Matshikiza, et j'allais entendre pour la première fois Rolando en live, dans le Cid, les pêcheurs de Perles, l'Arlesiana, Ya mis horas felices et Si torero quiero sé.

Tous ces airs, que je ne connaissais qu'en CD.  

C'est devant une salle comble que le concert a commencé avec une pièce d'orchestre, puis celui que toute la salle attendait : Rolando !!!

Son entrée sur scène a été accompagnée d'applaudissements chaleureux, et il a débuté le concert avec "Le Cid" avec une  implication, une concentration, une beauté à coper le souffle !!!

Le ton était donné, le public conquis.

Puis vint l'air qui me bouleverse le plus L'Arlesiana" "E la solita storia del pastore", chanté avec une si grande beauté et une telle entensité, que j'ai cru que mon coeur allait s'arrêter de battre, j'en avais du mal à respirer !!!!.

La salle a explosé sous les bravos !!!!

Puis vint le  charme du duo des "Pècheurs de perles", et de la Bohème, tant la complicité entre Rolando et Pumeza est évidente.
  .
J'ai beaucoup aimé Pumeza dans l'Elegie, un ravissement, ainsi que  dans l'heure espagnole.

Puis la deuxième partie, où nos deux complices ont excellé et rivalisé de drôlerie dans "Caro elisir, Esulti por la barbara" , avec des jongleries, et  nombreux gags, sous les rires enchantés du public ravi.

Puis vint "La Furtiva", tant attendue du public, où Rolando a su comme seul il sait le faire,
émouvoir et toucher le public.

"Ya mis horas felices" un autre moment très fort de la soirée, un air que Rolando interprète à merveille.

El Gato Montès "Si torero quiero sé" toujours un régal !!!

Les bis ont été des beaux cadeaux, et j'ai adoré les improvisations jazzy de Rolando, dans Pata Pata, à mourir de rire. 

Une soirée merveilleuse, où j'ai pu découvrir une étoile naissante, Pumeza, et retrouver sur la scène parisienne mon Tenor préféré, Rolando !!!.

Bravo et  merci à tous les deux : que votre tournée triomphale se poursuive sous les mêmes auspices !!!!

Je n'ai qu'un seul grand regret : ne pas pouvoir assister à un autre concert de cette tournée !!!

Bravo à Rolando et Pumeza 

Théâtre des Champs Elysées - 22 octobre 2014
Rolando et Pumeza

Danièle



Quand le charme opère ...

Depuis plusieurs mois, j'attendais très impatiemment ce rendez-vous au TCE avec notre cher Rolando et, après avoir lu les chroniques de nos amis pour les 4 premières dates, je comptais les jours qui me séparaient de LA date. Car, avouons-le, les parisiens sont assez frustrés de ne pas pouvoir applaudir Rolando plus souvent dans la Capitale. 

J'adore ce théâtre qui ne me rappelle que d'excellents souvenirs, ou presque, et chaque concert de Rolando est aussi l'occasion de retrouver son public, parfois familier, parfois nouveau, mais toujours dans cette ambiance d'euphorie collective très particulière. 
Ce  22 octobre, la salle pleine accueillit notre ténor, avec des bravis prolongés et il débuta avec une interprétation magistrale de l'air de Rodrigue : quelle leçon ! une articulation et une ligne de chant parfaites : la première émotion de la soirée..

Pumeza apparut à son tour, très concentrée durant la longue introduction de l'Elégie de Massenet et, malgré un trac sensible et compréhensible pour un premier concert à Paris, charma le public de sa voix souple et profonde. 

J'aime tout particulièrement le duo des Pécheurs de Perles et je restai sous le charme de deux interprètes dont les voix en parfaite harmonie envahirent le TCE très silencieux et suspendu aux lèvres des interprètes : un vrai moment de grâce.
Après le magnifique "Intermezzo"" de Manon Lescaut  particulièrement bien joué par l'orchestre,  se succèdèrent deux airs où l'émotion m'envahit, tant l'implication de Rolando et de Pumeza furent au summum :
E la solita storia del Pastore" où Rolando excella et fit même couler quelques larmes;
puis l'air de Liu où Pumeza mit une intensité et des couleurs très appréciés par tous. 
Le célèbre duo  "O soave Fanciulla" termina   brillamment cette première partie trop vite écoulée.

A l'entracte, je n'entendis que des commentaires très positifs et c'est avec hâte que chacun reprit sa place.
Après une "Ouverture de Don Pasquale" très dynamique, le ton était donné pour accueillir les 2 héros de " l'Elixir d'amour" et cela fut un véritable régal : jongleries, facéties, jeu d'adresse, mimiques et danse : Rolando sait tout faire, avec la même aisance, et il chante Nemorino comme il respire. Les éclats de rire ne cessèrent guère et Pumeza fut elle aussi parfaite d'espièglerie, même si, parfois, elle garda avec peine son sérieux face à l'irrésistible Rolando, tout cela avec une musicalité exemplaire. 

Quand Rolando commença "La Furtiva lagrima", un silence religieux s'installa dans la salle, et une vraie émotion palpable emplit le TCE, chacun retenant son souffle. Une ovation salua ce Nemorino d'exception.

J'avais déjà entendu en live"Ya mis horas felices" par Rolando, lors de son concert de 2007, et ce fut pour moi, un autre très grand moment du concert  car j'adore cette zarzuela qui permet à Rolando de s'exprimer dans sa langue avec une passion dévastatrice et lorsqu'il termine, on souffre pour lui, on brûle avec lui. Il est inégalable.

Avant de clôturer le programme aux accents endiablés de la zarzuela et du charmant duo del "Gato Montés", Pumeza interpréta très habilement et dans un excellent français "l'Heure espagnole"où sa voix longue et son timbre velouté firent merveille.

Le public, ravi de sa soirée, n'envisageait absolument pas de quitter la salle et accueillit avec enthousiasme le cadeau de 4 bis. 
Malgré une fatigue sensible, liée probablement à l'unique journée de repos entre le concert de Vienne et celui de Paris, Rolando bouleversa l'assistance, avec "No puede ser" puis, en compagnie de la délicieuse Pumeza, il offrit "Tonight",suivi d''une "improvisation"  sur "Patapata"...pour honorer les origines de sa partenaire, déclenchant un fou rire dans la salle par sa chorégraphie particulière ...
Enfin le "Brindisi" de la Traviata réjouit les spectateurs qui scandèrent le rythme par des applaudissements et  saluèrent les brillants artistes d'une standing ovation, O combien méritée.

Une mention très particulière pour l'accompagnement attentif de l'orchestre dirigé par le maestro Voronkov.

En conclusion, je peux témoigner qu'une fois encore Rolando a su relever de nombreux défis : en vaillant héros : il a su contourner habilement la robe majestueuse de sa partenaire, jongler et danser, inventer une chorégraphie originale , sauter sur scène après quelques pas de  (?) valse avec une spectatrice, et tout cela en gardant un cap musical exemplaire, grâce à l'aide généreuse de Pumeza au sang froid admirable....

Plus sérieusement, j'adresse mille bravi à tous les 2 car votre complicité, votre jeunesse, votre talent, votre charme m'ont fait passer une soirée inoubliable. M E R C I !!
Catherine


Video Ceskatelevize
http://www.ceskatelevize.cz/ivysilani/1096902795-studio-6/214411010101023/obsah/358503-s-rolando-villazonem-po-evrope


foto: Catherine

foto: Catherine

foto: Catherine

foto: Catherine

foto: Catherine

foto: Catherine

foto: Catherine

foto: Catherine

foto: Catherine

foto: Catherine
foto: Claudine

foto: Claudine

foto: Claudine

foto: Danièle

foto: Danièle
foto: Catherine

7 comentarios:

  1. Il est absolument incroyable que tous les lecteurs du blog ont la possibilité de ,, partir en tournée et visiter chaque représentation,,(!!!) merci à tous les grands chroniqueurs et photographes. Quand je pense à ce sujet, c'est incroyable! C'est une expérience fantastique d'être une partie (un peu!) quelque chose comme ça! Merci à tous et bien sûr merci à Teresa, qui a créé quelque chose si spéciale!

    ResponderEliminar
  2. Merci Catherine et Danièle votre chronique reflète parfaitement les émotions que j'ai moi aussi ressenties très fortement .
    Soirée merveilleuse !!
    Rolando et Pumeza forment un beau duo ..
    Merci à vous et à Térésa .

    ResponderEliminar
  3. Géniales les filles, merci Catherincita et Viva Danièle! Les grandes voix triomphent! Muchas gracias Teresa!!

    ResponderEliminar
  4. Merci, Claudine, des photos, Ivana, de la vidéo, et un grand merci spécial, Catherine et Danièle, de vos chroniques si vivantes, brulantes, éloquentes et passionnées. Les mots de Danièle ("une impatience grandissante") et ceux de Catherine ("cette ambiance d'euphorie collective très particulière") offrent la synthèse la plus complète de nos sentiments et émotions liés à la voix et à l'art de Rolando. Me sentir sur la même longueur d'onde que tant d 'admirateurs et admiratrices et partager les grands moments ensemble sont fantastiques. Paris était la cinquième station de cette merveilleuse tournée, et les réactions du public ravi et enchanté sont les mêmes dans toutes les villes.

    ResponderEliminar
  5. Thanky you Ivana for the video, Claudine for the photos, and Catherine and Daniéle for the reports.

    Your words show us the feelings of the evening, the passionate performance, the emotions of Rolando and Pumeza, and the audience.
    Thank you for it once again.

    ResponderEliminar
  6. Thank you very much, dear Catherine and dear Danièle for your passionate and magical reports (and of course also for your excellent photos (also by Claudine) that - each individual photo - tell a wonderful story). You both have made sure, that your beautiful chronicles from the excellent, captivating concert had repeat my feelings again and I was able to reminisce the memories and filled my heart.
    Already Eleanor, Ivana and Sarah - (all reports great and emotional) and of course Anne (your beautiful pictures - as always perfect) have increased your beautiful chronicles my impatience and excitement, until this wonderful opera gala in Vienna itself I "live" enjoyed.

    What an experience! What a magic! This devotion! What a passion! This fire!!!

    Thank you, dear Teresa, so that we all may feel an intimate connection to Rolando with your wonderful blog.

    Thank you very much, dearest Rolando, for your radiant, stunning voice, for your deep emotions, your passion that fills our souls and for your sensitive skill, to reach us, deep in our hearts.

    Many thanks to all and a big hug
    Edith

    ResponderEliminar
  7. After reading the chronicles and comments and seeing the photos of the latest concerts in Vienna and Paris, I want to grab my passport and a bag and rush out of the door to the next one!! It's sadly impossible but I feel blessed to be able to relive and revisit the feelings and emotions when I read of the experiences of Catherine and Daniele perfectly describing the energy and excitement of an evening out with Rolando! Thank you to all of you - Daniele, Catherine, Ivana and Claudine - for such a wealth of brilliant material and those fantastic photos. Big hugs to Teresa and all the Villazonistas.

    ResponderEliminar